Acheter sa motorisation de portail : nos conseils

Pourquoi on vous conseille de motoriser votre portail ? 

Si on vous recommande de motoriser votre portail, c’est parce qu’on sait que ça va vous simplifier la vie, peu importe votre type de portail ! Avec une motorisation, votre vie quotidienne gagne en confort et en sécurité au niveau des accès à votre domicile. 

Vous vous en rendez compte chaque jour : ouvrir manuellement son portail, c’est une perte de temps conséquente, surtout lorsque l’on entre et sort de sa voiture à chaque fois. Et puis, pensez-y : quand on est muni d’un portail sans motorisation, on ne le referme pas systématiquement, ni le soir quand on arrive, ni le matin quand on part !

Dans le paysage des motorisations de portail, on distingue trois grandes familles : 

👉🏻 Les motorisations pour portails battants ; 

👉🏻 Les motorisations enterrées pour portails battants ; 

👉🏻 Les motorisations pour portails coulissants. 

Pour installer votre motorisation de portail, vous aurez nécessairement besoin d’un accès à l’électricité. La plupart du temps, pour motoriser un portail, vous reliez ce dernier à votre installation électrique. Tirez les câbles et enterrez-les. Prévoyez donc bien votre budget si votre terrain est spacieux. Sinon, vous pouvez opter pour une alimentation solaire, pas moins fiable pour autant. La motorisation de portail solaire est moins chère, si on examine le budget nécessaire pour creuser une tranchée et tirer des câbles. 

Quels critères prendre en compte dans le choix de sa motorisation ? 

Le gabarit de votre portail et ses critères de fonctionnement 

Au rayon des motorisations dans votre grande surface de bricolage ou en ligne, gardez sous la main plusieurs infos sur votre portail : 

👉🏻 La taille. C’est le premier critère à prendre en compte. En effet, si votre portail s’avère trop grand, vous courez deux risques : en premier, la motorisation pourrait ne pas réussir à actionner les battants ; en second, la motorisation ne serait a priori pas suffisamment puissante en cas de vents forts. 

👉🏻 Le poids. En lisant les notices, rassurez-vous : c’est rare que les portails atteignent le poids maximal supporté par les motorisations installées sur le marché. Prenez quand même un peu de marge, particulièrement si vous êtes dans une région venteuse. 

👉🏻 La distance gond-bord du pilier. C’est une mesure indispensable pour installer correctement vos moteurs. Mesurez la distance entre les gonds de l’arête et la surface où seront accrochés les moteurs. 

👉🏻 Les battants pleins ou ajourés. Un battant plein a une prise au vent importante et il est plus lourd, mais tous les moteurs ne correspondent pas. Un battant ajouré, lui, a des barreaux, en partie ou intégralement. Ils sont légers, donc pensez à la barre de renfort accessible pour permettre la fixation du moteur. 

👉🏻 La barre de renfort. Elle s’intègre dans l’armature du portail lui-même. Elle doit être plus épaisse que le corps du portail pour supporter la fixation du moteur. Fixez-le sur une partie épaisse de votre battant. 

🔎 Les portails récents sont en général dotés de cette barre de renfort à l’usine.     

Les options éventuelles de votre motorisation 

Plus vous posez un diagnostic précis sur l’accès à votre domicile et ses spécificités, plus vous serez en mesure d’acheter une motorisation adaptée à l’entrée de votre propriété. Des options sont parfois installées sur ces motorisations. 

👉🏻 Le moteur auto bloquant. Ce dispositif a pour mission de contrôler l’engrenage. Ainsi, vous ne pouvez pas actionner manuellement vos battants. Si vous avez besoin de cette fonctionnalité, vous devrez systématiquement débrayer les moteurs et désolidariser la vis sans fin du système d’engrenage. 

👉🏻 La fin de course mécanique. Uniquement présente sur les motorisations pour portails coulissants. C’est un contacteur branché à un endroit précis de la carte électronique. Ce contacteur, s’il est touché par n’importe quel élément posé sur le rail de la crémaillère, stoppe illico la course de votre portail. 

👉🏻 La butée au sol. Appelée aussi butée intégrée. Un moteur de portail ne sait pas s’arrêter seul au bon endroit, donc il existe plusieurs systèmes pour qu’il repère son point d’arrêt. Si les vérins savent s’arrêter en bout de course du chariot, ce mécanisme ne suffit pas. Les butées au sol permettent de marquer l’emplacement où l’on souhaite stopper le mouvement du portail. 

🔎 Certains fabricants proposent des butées intégrées, qui se placent sur le moteur lui-même et stoppent le mouvement du bras ou du chariot. 

🔎 Avec des butées intégrées, vous n’avez pas besoin de butée au sol.

Les questions que vous vous devez vous poser avant votre achat de motorisation

❓Vos battants sont-ils actionnés vers l’intérieur ou vers l’extérieur ? 

❓Quelle utilisation allez-vous faire de votre motorisation, quelle fréquence ? 

❓Comment est alimentée la motorisation : 230V, alimentation à installer, kit solaire ? 

❓ Quels sont les moyens de commande d’ouverture : télécommande à distance, boîtier codé, clé, badge, connectée ? 

🔎 Selon vos préférences, regardez la vitesse d’ouverture de votre motorisation.

🔎 Un système à vérin(s) conviendra mieux aux petits espaces et aux portails légers. Pour tout autre type de configuration, il est conseillé d’opter pour un système de motorisation à bras.