La domotique pour lutter contre le boom des cambriolages de résidences secondaires

La publication des chiffres de la délinquance fait ressortir une nouvelle hausse des cambriolages en 2013. Les résidences secondaires semblent particulièrement visées, désormais. Mais comment pouvoir surveiller à distance, tout au long de l’année, sa maison de campagne ou son appartement à la mer ?

Grâce à la domotique, bien sûr ! Et pas seulement pour plus de sécurité.

Le nombre de cambriolages a encore augmenté en 2013, selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) : + 6,6% en zone urbaine et + 4,7% en zone rurale par rapport à 2012, année où la hausse des vols d’habitation était déjà très importante. Des cambriolages qui explosent concernant les résidences secondaires avec + 10% en zone urbaine et + 17,7% en zone rurale malgré un vaste plan lancé par Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur, afin de lutter contre ce phénomène lié, selon les forces de l’ordre, à des gangs organisés venus souvent des pays de l’Est.

Ces mauvais chiffres font suite à la publication il y a un mois de l’enquête de victimation, plus précise quant aux cibles des cambrioleurs et leurs modes opératoires.

Lire la suite

Le manque de sécurité électronique, une exception culturelle française

Face à l’explosion du nombre de cambriolages dans l’hexagone ces dernières années (+ 8,5 % en 2012 et +17 % en 2011), selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), il est curieux de relever qu’à peine 8 % des ménages en France sont équipés d’une alarme selon les données de l’INSEE, contrairement à de nombreux autres pays, partisans de la sécurité électronique.

 À ce jour, seuls deux moyens ont véritablement prouvé leur efficacité en cas de tentative de cambriolage : le chien de garde et l’alarme anti-intrusion. 

  • Dans le 1er cas, mieux vaut en adopter deux et surtout aimer les animaux !
  • Dans le 2e cas, il faut avouer que les contraintes sont moindres.

Aux USA et au Royaume-Uni, de nombreuses études ont démontré que Lire la suite