Lydie de Toulouse, première gagnante d’un détecteur de fumée Thomson sur Facebook

A compter du 8 mars 2015, tout lieu d’habitation devra être équipé d’un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF). Cette obligation fait suite à la loi du 9 mars 2010 et concerne les propriétaires autant que les locataires. Par souci de prévention, Avidsen a lancé un jeu concours depuis le 16 mai offrant un détecteur de fumée Thomson, tous les vendredis pendant un mois. Heureuse première gagnante de ce jeu concours, Lydie de Toulouse, que nous avons interviewée : Lire la suite

« Il est urgent que le gouvernement fasse campagne en faveur des détecteurs de fumée »

Suite au décès d’une grand-mère et de ses deux petits-enfants, intoxiqués dans l’incendie de leur logement au lendemain de Noël, à Lille-Hellemmes (Nord), Alexandre Chaverot, Président d’Avidsen, souhaite interpeler le gouvernement afin que les pouvoirs publics lancent au plus vite une véritable campagne d’information pour que les français s’équipent sans tarder d’un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF), comme le prévoit la loi, au plus tard le 8 mars 2015.

Les pouvoirs publics ne communiquent pas, donc les français ne s’équipent pas

« Moins de 3% des foyers français ont installé dans leur habitation un détecteur de fumée cette année. Malgré les bonnes intentions de la Ministre du Logement, Cécile Duflot, qui veut diviser par deux le nombre des victimes d’incendies domestiques, la France est très en retard. Lire la suite

Détecteur de fumée : quand les réseaux sociaux s’en mêlent.

Que ne lit-on pas sur les réseaux sociaux à propos des détecteurs de fumée depuis la publication de l’arrêté du 5 février 2013 au Journal Officiel précisant les exigences auxquelles doit répondre le détecteur de fumée normalisé installé dans chaque logement comme le prévoit la loi à compter du 8 mars 2015 !

Des ados en pleine crise aux adultes ignorants, le détecteur de fumée déchaîne les passions, les comportements à risque et la désinformation sur Twitter, notamment.  Lire la suite

Détecteur de fumée : s’équiper et éduquer sans tarder

Samedi 27 avril, dans une grande maison aux pierres de granite, à Kerlomen en Sulniac dans le Morbihan (56), un père de famille a été sorti de son sommeil à 4 h 45 par l’alarme du détecteur de fumée. L’écran plat du téléviseur, en feu, dégageait une épaisse fumée qui se répandait dans toutes les pièces de la maison où dormaient le couple, leurs enfants mais aussi les grands-parents. Les 8 personnes ont eu ainsi la vie sauve.

2 semaines plus tôt, c’est un feu de cheminée qui a failli être à l’origine d’un drame à Kruth dans Haut-Rhin (68). Le début d’incendie a déclenché le détecteur de fumée de cette habitation à usage de location de vacances réveillant ainsi à 4h45 les 7 occupants dont deux enfants et un nourrisson qui ont pu évacuer les lieux avant l’arrivée des pompiers.

« Il a parfaitement rempli son rôle d’avertisseur, les occupants qui se trouvait à l’étage ont été réveillés à temps et ont pu évacuer les lieux. Sans la présence de ce détecteur de fumée, un drame se serait produit », ont déclaré les pompiers à la presse locale.

Sur la même période, d’autres incendies domestiques se sont hélas soldés par des drames. Et il y en aura encore beaucoup d’autres tant que tous les logements ne seront pas équipés obligatoirement d’au moins un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) comme le prévoit la loi à compter du 8 mars 2015. Dans les pays déjà équipés de détecteurs de fumée domestiques, le nombre de sinistres mortels a baissé de manière spectaculaire (plus de 50% en Grande-Bretagne par exemple).

Mais ce n’est pas gagné. La France est très en retard. Lire la suite

Du bon usage de la vidéosurveillance

Envie de vous équiper de caméras et d’assurer vous-même le contrôle à distance de votre domicile ? Vous n’êtes pas seul. Avec une forte recrudescence des cambriolages ces dernières années (+28,2 % entre 2006 et 2011), un logement est visité toutes les 3 minutes en France. Aussi, le secteur de la vidéosurveillance, en plein boom, affichait l’an passé un chiffre d’affaire en hausse de 15%.

D’autant plus qu’en tant que particulier, vous pouvez installer des caméras à votre domicile sans être soumis aux dispositions de la loi « Informatiques et Libertés » ni à celles du code de la sécurité intérieure. C’est à dire qu’aucune déclaration auprès de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés), ni aucune autorisation de la préfecture ne sont nécessaires.

Lire la suite