Avalanche d’objets connectés : comment se positionnent les Français ?

85 % des produits high-tech vendus en France en 2020 seront des objets connectés selon une étude récente du Hub Institute et Harris Interactive. Qu’on le veuille ou non, les avancées technologiques ont pour but de nous rendre ultra-branchés, dans tous les sens du terme. Il sera alors de plus en plus difficile de passer à côté.

Estimé à 5 000 milliards de dollars d’ici 2020, le marché des objets connectés va révolutionner et influencer notre manière de vivre. Mais, si l’offre de ce marché est en plein boom, la demande reste pour l’instant timide. Cette étude a analysé la réactivité du grand public face à ce nouveau marché pour mieux cerner leurs attentes et leurs freins, voici les résultats. Lire la suite

Box domotique, figure de proue du marché des objets connectés

Les solutions domotiques avec box pour la maison et les montres connectées pour la santé trusteront les premières places du marché des objets connectés d’ici 2016. C’est l’un des principaux enseignements de la dernière étude du cabinet Xerfi, leader des études économiques sectorielles.

Les objets connectés représentent encore un marché de niche aujourd’hui mais semblent déjà promis à un bel avenir, selon leurs analyses. En effet, les experts prévoient, chaque année, une croissance de + 50% de la valeur du marché des objets connectés pour la santé et la maison, représentant 500 millions d’euros en 2016, soit 3% des dépenses high-tech des Français, derrière les smartphones et tablettes tactiles. Lire la suite

Électricité : les consommateurs paieront la facture du dispositif anti-black-out

L’interruptibilité est désormais possible. Une première en France. Delphine BATHO, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a signé fin décembre un arrêté en ce sens, publié au Journal Officiel.

En clair, afin d’éviter toute saturation du réseau électrique, RTE (Réseau de Transport d’Électricité) peut, en cas de surconsommation, demander aux entreprises d’interrompre ou diminuer leur consommation, avec une compensation financière à la clé. Sauf que cette rétribution sera prélevée sur les factures d’électricité des particuliers et sera « de l’ordre de quelques dizaines de centimes d’euros par an ».

 « Une mesure gagnant-gagnant », a pourtant déclaré la ministre sur RTL.

Lire la suite

Electricité plus « verte » mais aussi plus chère en 2013

Après les atermoiements du bonus-malus sur la consommation d’énergie et ses péripéties parlementaires, voilà que l’on apprend, sans surprise, sur LeFigaro.fr que « les énergies vertes coûteront plus cher au consommateur » !

C’était à prévoir comme en témoigne cette vidéo :

En effet, la CSPE (Contribution au Service Public de l’Electricité), taxe qui finance notamment les énergies vertes, devrait être revue à la hausse l’an prochain afin de couvrir les charges qui lui sont attribuées et qui passeront de 4,3 milliards d’euros à 5,1 milliards d’euros en 2013.

Aujourd’hui, sur notre facture d’électricité, cette taxe représente environ 8% du montant à payer, c’est à dire 10,50€ par mégawattheure (MWh).

Lire la suite

Bonus-Malus sur la consommation d’énergie : les bons accessoires font les bonnes économies !

La chasse au gaspillage d’énergie est ouverte. Une proposition de loi du député PS François Brottes suggère une nouvelle tarification de l’énergie, qui imposera à compter de fin 2013 un « malus » aux ménages trop dépensiers en électricité et gaz. N’est-il pas temps de comprendre et analyser nos dépenses en électricité afin de réduire efficacement notre consommation et éviter ainsi les malus ?

Indicateur de consommation électrique en temps réel – SPARA [Avidsen 103900]

Le dispositif de bonus-malus sur la consommation d’énergie prévoit la fixation d’un seuil de volume d’énergie consommée pour chaque ménage, correspondant aux besoins essentiels (se chauffer, se laver…), au-delà duquel le tarif du gaz et de l’électricité sera majoré. En revanche, si la consommation du ménage est inférieure à ce seuil, il bénéficiera d’un tarif avantageux.

Lire la suite

Kit d’alimentation solaire pour portail : une solution écologique et économique

Avec l’augmentation inéluctable des tarifs de l’électricité à l’avenir, n’est-il pas temps de se tourner vers le soleil ? Inépuisable, silencieuse, écologique et surtout disponible gratuitement partout, l’énergie solaire fait appel à la ressource la plus évidente et la mieux partagée par tous sur la terre : le soleil.

En commençant par l’automatisme de votre portail par exemple. Une technologie développée par les équipes Avidsen qui a fait ses preuves, capable d’utiliser cette ressource gratuite, non polluante et inépuisable que représente l’énergie solaire pour les automatismes et motorisations, sans consommation électrique supplémentaire.

 

Car un rapport de la Commission d’enquête du Sénat sur le coût réel de l’électricité annonce que la facture des ménages augmentera de 50% d’ici à 2020. Soit, une augmentation de 433 euros en moins de 8 ans !

Aussi, par souci d’économies d’énergie, les équipes Avidsen ont mis au point, entre autres, un kit d’alimentation solaire pour les portails automatiques.

Lire la suite

Facture d’électricité en hausse de 50% d’ici 2020 : qu’est-ce qu’on attend pour faire des économies ?

Un rapport de la Commission d’enquête du Sénat sur le coût réel de l’électricité annonce que la facture des ménages augmentera de 50% d’ici à 2020. Une augmentation de 433 euros en moins de 8 ans !

N’est-il pas temps de comprendre et analyser nos dépenses en électricité afin de réduire efficacement notre consommation et du même coup notre facture ?

Alors que les tarifs réglementés de l’électricité ont encore augmenté de 2% ce lundi 23 juillet 2012, le rapport sénatorial « Électricité : assumer les coûts et préparer la transition énergétique » prévoit que l’électricité sera 30% plus chère dans moins de 4 ans, d’ici 2016, et 50% plus chère d’ici 2020, pour atteindre 1.307 euros par an contre 874 euros en 2011. C’est la conséquence d’investissements élevés dans les énergies renouvelables et des coûts croissants du nucléaire, sous-évalués jusqu’à aujourd’hui.

Seule solution pour les particuliers : comprendre et analyser nos dépenses en électricité afin d’optimiser notre consommation et même de la réduire.

Lire la suite