Silver Économie : la domotique, au cœur des enjeux du vieillissement et de la dépendance

En 2005, 1 Français sur 5 était âgé de plus de 60 ans.

En 2035, ce sera 1 sur 3 !

Mais comment dès à présent s’adapter à cette perspective inéluctable ?

 

C’est tout l’objet du rapport « La Silver Économie, une opportunité de croissance pour la France ». Publié par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP), il privilégie notamment la domotique et les technologies pour l’autonomie. 

  Continuer la lecture

La maison connectée, confort et simplicité de vie sur mesure

Avec le développement des technologies M2M (machine to machine), votre imagination est désormais la seule limite aux possibilités de la maison et de ses objets connectés.

Aujourd’hui, déjà 12 milliards d’objets dans le monde sont connectés. Ils seront 15 milliards en 2015, et plus de 40 milliards en 2020. La boîte aux lettres qui se manifeste au passage du facteur, le pilulier qui avertit de l’oubli d’un médicament, le frigo qui fait les courses sur internet tout seul, chaque jour de nouveaux objets du quotidien sont transformés et connectés pour devenir intelligents et autonomes.

Continuer la lecture

Silver Economy : domotique et objets connectés dans les starting blocks

Après la génération Y, la génération C, voici le tout nouveau concept générationnel qui vient de voir le jour : la « Silver Economy ». Kesako ?

Selon les propositions faites par des groupes de travail à Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif et Michele Delaunay, Ministre deleguée chargée des personnes âgées et de l’autonomie, la Silver Economy est :

« un champ de l’économie qui prend en compte les nouveaux besoins liés à l’avancée en âge. Elle concerne des biens et des services qui peuvent relever notamment du sanitaire, du social, de l’habitat ou des loisirs… Pour les personnes âgées, la Silver Economy vise à permettre une participation sociale accrue, une amélioration de la qualité et du confort de vie, une augmentation de l’espérance de vie sans incapacité. Pour le secteur privé, il s’agit de créer des entreprises, de générer des emplois, d’augmenter le chiffre d’affaires et de consolider une filière industrielle. »

Les pouvoirs publics semblent ainsi s’intéresser franchement à cette problématique du vieillissement de la population et de la dépendance. Enfin !

Mais ces bonnes intentions méritent désormais d’être rapidement concrétisées.

Car nous allons être confrontés à une augmentation inexorable du nombre de personnes âgées dépendantes : 1 200 000 personnes seront dépendantes en 2040, contre 800 000 actuellement. Continuer la lecture