« Nous devons aider les commerçants à acquérir une meilleure culture de la sécurité »

Hier des bureaux de tabac, des boulangeries, aujourd’hui des bijouteries, les commerçants et artisans ne cessent d’être des cibles privilégiées pour les délinquants et criminels.

« Nous comprenons l’exaspération et la colère des commerçants et, au-delà, des habitants », a notamment déclaré le ministre de l’intérieur à Nice il y a 15 jours.

Manuel Valls était alors en déplacement dans la capitale azuréenne au lendemain de la manifestation qui a rassemblé près d’un millier de personnes en faveur de Stephan Turk, le bijoutier victime d’une agression et mis en examen pour avoir tué l’un des braqueurs.

Alertes commerces par SMS en expérimentation

« Nous devons aider les commerçants à acquérir une meilleure culture de la sécurité », a même déclaré la ministre du commerce Sylvia Pinel qui avait présenté au début de l’été tout un ensemble de mesures pour sécuriser les commerces exposés, notamment des alertes de signalement par SMS. Continuer la lecture

Vidéosurveillance : l’alliée sécurité des artisans, commerçants, pme, pmi et professions libérales

Plus de 900 millions d’euros, c’est le montant estimé par les distributeurs français des vols à l’étalage et ceux commis par des employés malhonnêtes rien que pour la période de Noël en 2012. (source : Centre for Retail Research).

Soit une hausse de + 4,6% par rapport à la même période l’année dernière. En Belgique, une étude menée par le SNI (Syndicat neutre pour les indépendants) a révélé que l’an dernier, 62% des commerçants avaient été victimes de vols, d’effractions, de braquages ou de vandalisme. Les spiritueux sont les articles les plus convoités par les voleurs, devant les vêtements et accessoires de mode, puis les jouets.

Commerçants, artisans, pme/pmi mais aussi professions libérales, cibles privilégiées pour des délinquants, se tournent ainsi, de plus en plus, vers des solutions de vidéosurveillance pour prévenir toute tentative de vol ou d’agression et renforcer par conséquent leur sécurité.

Le marché français pour la vente d’équipements électroniques de vidéosurveillance a progressé de 5% selon les derniers chiffres publiés par l’Ignes (syndicat des industries du génie numérique, énergétique et sécuritaire), en 2011, pour un montant de 230 millions d’euros. Au total, 827 749 caméras équipent les lieux ouverts au public en France comme les commerces. (source : CNIL)

Rassurants pour les clients et le personnel, dissuasifs mais aussi très utiles pour identifier les auteurs de vol ou d’agression, les systèmes de vidéosurveillance sont d’ailleurs recommandés par les autorités ces dernières années. Continuer la lecture