Où installer un détecteur de fumée ?

A compter du 8 mars 2015, l’installation d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (Daaf) dans chaque foyer français sera obligatoire.

Oui, mais où l’installer ? C’est la question que vous vous posez alors que vous avez décidé de vous équiper sans attendre la dernière minute. Sage décision.

Rappelons que chaque année en France, 30% de l’ensemble des feux d’habitation, soit 80 000 incendies, sont d’origine électrique. Absence de mise à la terre, matériels vétustes ou détériorés ou absence de dispositif de protection contre les surintensités, sans oublier l’invasion récente de produits dangereux ne respectant pas les normes élémentaires de sécurité : disjoncteurs, prises multiples, rallonges,… sont à l’origine de ces incendies.


Mdd tv Conso Mag : quand l’incendie survient par developpement-durable

Et le bilan est lourd : plus de 800 personnes perdent la vie et plus de 10 000 sont gravement blessées.

Pourtant, les Français sont encore trop nombreux à ne pas disposer de cet outil préventif obligatoire. A l’heure actuelle, seulement 2 % des ménages français sont équipés d’un détecteur de fumée.

Des pays comme la Norvège et la Grande-Bretagne enregistrent des taux d’équipement de respectivement 98 % et 89 %, ce qui leur a permis de réduire de moitié le nombre de décès liés à des incendies.

Facile d’installation, d’un prix moyen compris entre 10 et 60 euros, le détecteur autonome avertisseur de fumée (conforme à la norme NF-EN 14604), conçu aussi bien pour les appartements que les maisons individuelles, permet donc d’alerter rapidement les occupants d’un logement de la présence de fumée. Il assure ainsi une protection complémentaire des personnes contre les incendies. Par exemple, le détecteur autonome avertisseur de fumée Avidsen 100347 détecte les particules de fumées provenant d’un début d’incendie et vous avertit par l’émission d’un puissant signal sonore normalisé. Et ce signal sonore ne s’arrête que lorsque le détecteur ne détecte plus la présence de fumée.

Où installer un ou plusieurs détecteurs de fumée ?

Il est conseillé d’implanter au minimum un détecteur par étage, de préférence dans les couloirs et les cages d’escalier qui mènent aux chambres. Car c’est la nuit pendant notre sommeil que nous sommes le plus vulnérables. Il est déconseillé, en revanche, d’installer un détecteur avertisseur autonome de fumée dans la cuisine à cause des fumées des plaques de cuisson et du four mais aussi dans la salle de bains et la buanderie où la condensation peut également empêcher le bon fonctionnement du détecteur.

Sauf dans la salle de bains et la buanderie où la condensation peut empêcher le bon fonctionnement du détecteur.

Le positionnement optimal d’un détecteur autonome avertisseur de fumée se situe au plafond, au centre de la pièce. Sinon, contre le mur, en partie haute avec une distance comprise entre 10cm et 30cm du plafond peut-être un positionnement acceptable.

En revanche, il faut prendre garde à éloigner de 1 mètre minimum le détecteur des sources de ventilation telles que la climatisation, le chauffage, les fenêtres, etc…

Enfin si vous avez chez vous des couloirs d’une longueur supérieure à 10 mètres, il est préférable d’implanter au moins 2 détecteurs en les répartissant de façon régulière et en privilégiant, là encore, les zones à proximité des chambres et des escaliers.

Bonne installation !

Une réflexion au sujet de « Où installer un détecteur de fumée ? »

  1. Bonjour! Merci pour cet guide ça aide vraiment les gent à réduire les risque d’incendie. C’est une excellente article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *