Le bricolage et l’aménagement de la maison résistent bien à la crise

Malgré la crise, plus de 7 Français sur 10 prévoient de faire des travaux dans les deux prochaines années pour améliorer leur logement. C’est l’un des enseignements du récent état des lieux des tendances de consommation des Français dans le secteur du bricolage et de l’aménagement de la maison, réalisé par l’Ifop pour la Fédération des magasins de bricolage (FMB).

Les dépenses liées à l’amélioration de leur maison sont même une priorité pour 32% des personnes interrogées, devant l’épargne (23%), ou les loisirs. Une écrasante majorité (91%) considère d’ailleurs qu’« en période de crise et d’incertitude, se sentir bien dans son logement est fondamental ».

Une bonne nouvelle, si rare pourtant par les temps qui courent, pour l’économie Française, dont le secteur du bricolage est l’un des poids lourds avec un marché de 24 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 70 000 emplois.

Principale motivation : réaliser des économies

En dépensant en moyenne 1 058 euros chaque année pour prendre soin de notre habitat, le bricolage et l’aménagement de la maison représentent en effet le premier poste de dépense des Français dans le non-alimentaire.

« L’étude nous apprend que la crise n’a finalement pas l’impact que l’on pouvait craindre sur ce choix de dépense. En effet, 71% des Français déclarent envisager de faire des travaux dans les deux prochaines années, et 83% déclarent en avoir déjà fait depuis deux ans. Ceci conforte bien le fait qu’en période de crise et d’incertitude, se sentir bien dans son logement reste fondamental. », explique Frédéric Sambourg – Président de la Fédération des Magasins de Bricolage (FMB).

Pour autant, même en bonne santé malgré la crise, le bricolage et l’aménagement de la maison ne sont pas déconnectés de la réalité puisqu’après la décoration poussée par des émissions TV à succès, la principale motivation des Français pour faire des travaux désormais est la volonté de réaliser des économies. D’ailleurs, les travaux d’isolation remportent aujourd’hui tous les suffrages. Ainsi 33% des personnes interrogées déclarent que « faire des économies d’énergie » représente leur attente prioritaire lorsqu’ils engagent des travaux chez eux, devant le fait d’avoir un logement fonctionnel (26%) et celui d’être confortablement installé (22%).

Indicateur de consommation électrique en temps réel – SPARA [Avidsen 103900]

« Pour faire baisser la facture, le – faire soi-même – est une solution de plus en plus privilégiée. Les enseignes de bricolage l’ont bien compris et multiplient donc les conseils – notamment via les sites internet. Aujourd’hui, les enseignes démocratisent le bricolage en le rendant accessible au plus grand nombre grâce à des offres de produits simplifiants. Un vrai travail en partenariat avec les industriels a permis cette évolution et le passage du bricolage technique au bricolage plaisir ! », se réjouit Frédéric Sambourg

Des valeurs que partage depuis longtemps Avidsen, spécialiste des objets connectés pour l’habitat, en proposant tout un éventail de produits technologiques aussi innovants que simples à installer soi-même et très faciles à utiliser par toute la famille pour plus de sécurité, de confort et d’économies d’énergie au quotidien à la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *