L’autoconsommation électrique grâce à la Thombox

Que ce soit à l’aide d’un moulin ou de panneaux solaires, de plus en plus de propriétaires se lancent dans la production de leur propre énergie et parfois dans la revente. C’est le cas des parents de Yann de Limoges (87) qui, eux, gèrent et optimisent leur dispositif grâce à la Thombox et ses accessoires Thomson.

Un rapport récemment remis entre les mains de Ségolène Royal, actuelle Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, montre que les prix de vente de l’électricité vont augmenter de 30% d’ici 2017 alors que le coût de production des panneaux photovoltaïques est en perpétuelle baisse. Ainsi, l’autoconsommation électrique est promise à un bel avenir. Un utilisateur de la Thombox, que nous avons interrogé, l’a  compris depuis longtemps.

Pourquoi vos parents se sont-ils lancés dans l’autoconsommation et la revente d’énergie ?

Cela fait deux ans que mes parents consomment et revendent leur propre énergie. Ils s’y sont mis pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela a permis à mes parents d’aider à la sauvegarde du patrimoine. Pour produire leur électricité, ils utilisent un moulin qui a environ 300 ans. Il était en ruine et ils ont mis une dizaine d’années pour le restaurer. Aujourd’hui, il tourne bien. Aussi, d’un point de vue écologique, cela leur permet de produire une « énergie propre ». Enfin, d’un point de vue économique, ils peuvent utiliser cette énergie pour le chauffage et revendre le reste à EDF ce qui leur permet de faire des économies très significatives. Grâce à ce système, ils ont divisé le montant de leur facture par deux. Cependant, c’est vrai que restaurer un moulin et l’entretenir est un gros investissement financier. Je pense qu’il sera amorti dans 5 ans.

En quoi la Thombox et ses accessoires Thomson vous aident-ils dans le processus ?

Mes parents ont deux Thombox, une pour leur maison et une autre pour le moulin qui sont reliées par ethernet. J’ai dû adapter l’utilisation de certains accessoires pour qu’ils puissent simplifier l’exploitation du moulin.

Tout d’abord, toute la partie moulin est sécurisée par l’alarme de la Thombox et en plus j’ai installé différents capteurs. Par exemple, j’ai installé un détecteur de gel qui nous averti par mail dès que la température est trop basse. Avec PushingBox et leur service de notifications Push, Prowl, on reçoit aussi des notifications sur nos smartphones. Cela nous permet d’être réactif où que l’on soit et de nous adapter rapidement. Si on ne bénéficiait pas de ce système là, peut-être qu’on s’en rendrait compte beaucoup plus tard.

Push Prowl

Aujourd’hui, on produit les trois quarts d’énergie (30 kwh) pour la revente et le reste (10kwh) pour les chauffages à l’intérieur de la maison. Et c’est là que la Thombox intervient. J’ai créé un système de délestage. Pour ne jamais dépasser les 10kwh pour notre consommation personnelle, on chauffe davantage les pièces à vivre en journée alors que la nuit, je vais mettre les chauffages en mode éco grâce à un module de chauffage à fil pilote et un scénario que j’ai créé. Et, pour réellement avoir un œil sur la consommation d’énergie de la maison, j’ai installé une pince ampèremétrique qui me donne en permanence le nombre de kilowatts consommés. Si un jour on dépasse les 10kwh, on recevra une alerte mais cela n’est encore jamais arrivé.

Pince ampèremétrique

Pour l’instant, seuls les chauffages sont alimentés par notre énergie personnelle mais on espère bientôt pouvoir rajouter les plaques à induction par exemple.

Pourquoi avoir choisi la Thombox pour ce projet ?

Mon propre logement est aussi domotisé mais, chez moi, j’utilise un concurrent de Thomson. Cependant, son système est trop fermé. Le choix de scénario est trop limité. Par exemple, il me serait impossible de l’utiliser pour gérer le moulin comme je le fais avec la Thombox. Avec la Thombox, on peut créer des scénarios à l’infini surtout grâce aux différents capteurs. En plus, la mise en place des scénarios est assez simple même si au début on tâtonne un peu. Il ne faut pas hésiter à faire des essais.

Par rapport à nos voisins européens comme l’Allemagne ou l’Espagne, la France est en retard concernant l’autoconsommation électrique. Pourtant, cette nouvelle façon de concevoir sa consommation d’énergie dispose de nombreux avantages et une technologie comme la Thombox est une chance pour pouvoir l’adopter.

3 réflexions au sujet de « L’autoconsommation électrique grâce à la Thombox »

  1. Félicitations Yann, bravo ! juste une question par curiosité: c’est quoi le capteur « GPS » dans votre console ? a quoi sert-il ? comment est-il configuré ? merci

  2. Salut Dallay,
    La dernière photo, est une photo d illustration, je n ai pas pas de capteur GPS, toutefois il me semble qu’il y a une possibilité d’inclure la position geographique d’un smartphone ou autre et de déclencher un élément ou un scénario en fonction. exemple vous avez paramètré l ‘ activation de votre alarme quand tous vos smartphones sont à plus de 2 kms par exemple ou à contrario sa désactivation automatique en rentrant du travail quand vous avez passé telle position géographique .Il me semble qu il est possible de faire ceci. je compte bien me pencher dessus rapidement.

  3. Ping : Une vie plus sereine grâce à la Thombox | Le blog Avidsen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *