Électricité : les consommateurs paieront la facture du dispositif anti-black-out

L’interruptibilité est désormais possible. Une première en France. Delphine BATHO, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a signé fin décembre un arrêté en ce sens, publié au Journal Officiel.

En clair, afin d’éviter toute saturation du réseau électrique, RTE (Réseau de Transport d’Électricité) peut, en cas de surconsommation, demander aux entreprises d’interrompre ou diminuer leur consommation, avec une compensation financière à la clé. Sauf que cette rétribution sera prélevée sur les factures d’électricité des particuliers et sera « de l’ordre de quelques dizaines de centimes d’euros par an ».

 « Une mesure gagnant-gagnant », a pourtant déclaré la ministre sur RTL.

Une mesure de solidarité entre les entreprises et les particuliers.

Actuellement, les acteurs directement intéressés par le dispositif sont notamment des sites de l’industrie de la chimie et de l’aluminium, gros consommateurs d’énergie.

Concrètement, il s’agit donc d’une mesure de solidarité entre les entreprises et les particuliers. Puisqu’à travers le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité, l’ensemble des consommateurs rémunère les sites capables de s’interrompre instantanément. En contrepartie, les sites volontaires s’engagent à stopper leur consommation d’électricité dans les 5 secondes suivant la demande, pour une durée de 15 minutes à une heure.

Il sera donc intéressant en fin d’année de vérifier si ce dispositif anti-black-out aura été, d’une part efficace, et d’autre part si son impact financier aura été réellement minime pour les particuliers.

Comprendre et analyser nos dépenses en électricité afin d’optimiser notre consommation

Raison de plus, en tout cas, après la perspective du bonus-malus sur la consommation d’énergie et la taxe qui finance notamment les énergies vertes revue à la hausse, de songer sérieusement à faire des économies d’énergie à la maison, dès cette année.

Une simple prise de conscience serait déjà un grand pas :

« Il suffit simplement de comprendre et analyser nos dépenses en électricité afin d’optimiser notre consommation et même de la réduire de 20% », selon Alexandre Chaverot, Président d’Avidsen.

Ainsi, les équipes Avidsen ont développé le SPARA, un indicateur de consommation d’électricité. Grâce à un capteur sans fil, relié à un émetteur, placé simplement autour de la phase du compteur électrique, vous saurez en temps réel quelle est la quantité d’énergie consommée par votre foyer et la valeur financière équivalente. Vous pouvez vous déplacer facilement dans votre maison avec le moniteur sans fil, pour allumer et éteindre des appareils électroménagers et constater du coup les variations de consommations électriques.

Avidsen a, par ailleurs, conçu une gamme de calculateurs d’énergie. Simple ou multiprise, ces calculateurs permettent de mesurer et de visualiser sur leur écran LCD la puissance en temps réel, la consommation, le ratio et le coût d’utilisation d’un ou plusieurs appareils électriques.

Les équipes Avidsen ont aussi développé une gamme de multiprises qui pensent à couper la veille de la TV, du Home Cinéma, de l’ordinateur,… à notre place, permettant d’éviter toute dépense d’énergie inutile. L’opportunité de réaliser des économies considérables représentant 1582 kWh/an soit un coût de 174 euros. (source : ademe).

 Autant d’accessoires qui vous permettront d’alléger votre facture d’électricité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *