Economies d’énergie : arrêtons de nous culpabiliser, la maison connectée peut désormais s’en charger

Avec la crise ces dernières années, les Français ont semble-t-il eu tendance à relâcher leurs efforts sur les économies d’énergie. Pourtant, ce n’est pas faute de vouloir maîtriser sa consommation et réduire la facture. Mais, avec des aides publiques en berne et un manque de visibilité du résultat des efforts fournis au quotidien, le risque de se décourager est réel. Or, avec l’essor de la domotique et des objets connectés, plus besoin de se culpabiliser ni d’être sur le dos de toute la famille pour éteindre les lumières et baisser les radiateurs. Désormais, la maison peut s’en charger toute seule.

Des dépenses d’énergie en hausse

Les dépenses pour se chauffer et s’éclairer ont explosé en 2011 avec près de 1 400 € par an et par foyer l’an dernier, selon une enquête de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Le saviez-vous ? Le chauffage représente 62% des dépenses d’énergie de la maison et 1° de trop entraîne 7 % de consommation d’énergie en plus. Par ailleurs, la consommation d’électricité varie entre 1 et 16 % par type d’appareil. (source : EDF)

Dans le même temps, les Français sont de moins en moins nombreux à vouloir effectuer des travaux qui permettraient de réduire les factures de gaz et d’électricité. Entre la crise et les coups de rabot sur les crédits d’impôts, seuls 17,5 % des ménages interrogés ont annoncé leur intention de s’équiper de double vitrage ou de radiateurs plus performants, par exemple.

Les éco-gestes : un obstacle au confort

Paradoxalement, l’ensemble des Français (97%) sont sensibles aux économies d’énergie. C’est même une préoccupation quotidienne pour les deux tiers d’entre nous (67%), selon un sondage Ifop. 

Malgré tout, les éco-gestes au quotidien pour préserver la planète représentent un obstacle au confort pour plus d’un Français sur cinq (22%) qui les trouvent contraignants.

« On est tous pareil. On a tous tendance à oublier d’éteindre un chauffage, une lumière,… C’est ça qui fait qu’on consomme trop d’électricité. Nous ne sommes pas assez rigoureux. Mais à partir du moment où une box domotique est capable de le faire à notre place, plus besoin de s’en préoccuper. Cela permet en plus de vivre dans une maison totalement calquée sur les différents modes de vie de la famille entre la semaine et le week-end. », souligne Alexandre Chaverot, Président d’Avidsen, PME qui a conçu et développé la Thombox et la gamme domotique Thomson pour la maison connectée.

Domotique et objets connectés, moins chers et moins contraignants

Ainsi, la domotique et les objets connectés apparaissent comme la solution la moins coûteuse et la moins contraignante pour maîtriser enfin de manière significative son empreinte écologique.

« On peut économiser à minima 20% et préserver son pouvoir d’achat grâce à la maison connectée. A partir du moment où la box domotique est programmée, étant intelligente, elle va pouvoir tout gérer et permettre de faire des économies. La maison devient ainsi auto-gérée. », se félicite Alexandre Chaverot.

Les nouveaux accessoires Thombox permettent d’ailleurs de réguler et de programmer le fonctionnement du chauffage, de l’éclairage et des appareils électriques de l’habitat. Sonde d’humidité et température, prise télécommandée énergimètre, module de commande pour chauffage électrique avec fil pilote, module de commande pour chaudière, ou prise télécommandée sont autant d’atouts pour mettre chauffage, éclairage et appareils électriques sous contrôle et vos dépenses d’énergie aussi.

Rien qu’en mettant les radiateurs en hors gel toute la journée afin de ne les allumer qu’une heure avant le retour à la maison, on peut vraiment faire des économies.

Fini aussi les radiateurs électriques qui restent allumés pendant que vous aérez la maison ou les lampes qui restent allumés sans raison.

Arrêtons donc de remettre à plus tard, des résolutions pour faire des économies d’énergie, qu’on finit par abandonner. Laissons la maison connectée, devenue intelligente et économe, s’en charger toute seule !

3 réflexions au sujet de « Economies d’énergie : arrêtons de nous culpabiliser, la maison connectée peut désormais s’en charger »

  1. Ping : La domotique pour limiter la flambée annoncée des tarifs de l’électricité | Le blog Avidsen

  2. Ping : Faites des économies d'énergie avec la maison connectée THOMSON | Le blog Avidsen

  3. Ping : La maison connectée, la maison d’aujourd’hui | Le blog Avidsen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *