Détecteur de fumée : « les gens se sentent concernés mais petit à petit »

Certains sont au courant depuis longtemps, d’autres pas, toujours est-il que le 8 mars 2015 approche. A compter de cette date, il deviendra obligatoire d’équiper son habitation d’un détecteur de fumée. Pourtant, comme le témoigne Joël Chauveau, Directeur du magasin Bricolex, dans le 15ème arrondissement de Paris : « les gens se sentent concernés mais petit à petit… »

Un sujet qui n’ « enflamme » pas particulièrement les Français

Se doter d’un détecteur de fumée n’est pas un automatisme chez les ménages français, on estime que seul un foyer sur 10 en serait équipé. Et si en théorie, se prémunir face aux risques d’incendie semble important pour la plupart des gens, dans les faits, les priorités et préoccupations se tournent très vite vers d’autres sujets, comme le confient les clients de ce magasin de bricolage que nous avons interrogés.

Yann, père de famille depuis peu, en est l’exemple. Il est le premier à approuver l’importance d’un détecteur de fumée puisqu’il a lui-même évité un incendie dans son ancien logement grâce à cela. Et pourtant, il le reconnait lui-même, il n’a pas pensé à se rééquiper lors de son nouvel emménagement. Il n’était pas non plus au courant de l’obligation de se doter d’un détecteur de fumée, en vigueur le 8 mars prochain. D’autres comme Nathan, ne se sont jamais penchés sur le sujet.

« Je pense que je n’en ai pas besoin, parce que je suis locataire et puis, je suis quelqu’un qui fait très attention. Ça ne risque pas de m’arriver. », déclare-t-il.

Et si beaucoup comme Yann ou Nathan, ne s’équipent pas, par « oubli » ou manque d’informations, certains ont encore d’autres raisons, plus ou moins surprenantes.

« Ça enlaidit le plafond »

Joël Chauveau, responsable du magasin, explique que certains clients rechignent à s’équiper par souci d’esthétisme.

« Parfois, ils ne veulent pas l’installer au plafond car ce n’est pas à leur goût » confie-t-il.

Une cliente du magasin, raconte qu’elle préfère attendre le dernier moment, car elle va bientôt peindre les murs de son nouvel appartement.

Et si le directeur regrette que de nombreux clients attendent la date butoir du 8 mars 2015 pour s’équiper, il reste optimiste face au sujet.

« Les gens prennent conscience de l’importance d’un détecteur de fumée, on commence à avoir une forte demande. Par contre, là où c’est plus flou pour le client, c’est comment et combien en installer. »

En avoir un c’est bien, savoir l’installer c’est mieux

Alors que le décret n’oblige qu’à se munir d’un seul détecteur par habitation, Joël Chauveau préconise d’installer un appareil dans chaque pièce, à l’exception de la salle de bains, la cuisine et le garage. Il conseille de tester chaque mois, grâce à un bouton prévu à cet effet, le bon fonctionnement de celui-ci. De plus, il incite les personnes à photographier le carton d’emballage du produit avec son code barre pour ensuite l’envoyer en copie à son assureur, muni du ticket de caisse. Le directeur souligne :

« Si vous ne le faites pas et que l’emballage brûle lors d’un éventuel incendie, vous ne serez pas remboursés s’il n’y a pas de preuve. »

Et en terme de sécurité, Marie-Pierre, retraitée à Paris, ne plaisante pas. Elle a déjà prévu de tout envoyer à son assureur, mais avant, il faut qu’elle choisisse quel détecteur prendre.

« Celui-là, il est pas assez cher pour que je lui fasse confiance, lance-t-elle, et puis moi j’aime bien quand il y’a le sigle NF, ça me rassure. »

Marie-Pierre en sait quelque chose, puisque tout son immeuble a été équipé en détecteur de fumée.

« C’est indispensable et c’est pour ça que je souhaite équiper ma résidence secondaire, on ne sait jamais. Et puis, je le fais maintenant parce qu’après il n’y en aura plus beaucoup ! », conclut-elle, bien inspirée.

En effet, comme dit le proverbe : « Quand on peut prévenir c’est faiblesse d’attendre ».

Une réflexion au sujet de « Détecteur de fumée : « les gens se sentent concernés mais petit à petit » »

  1. Les détecteurs de fumée sont obligatoires à partir du 8 mars 2015, les personnes qui ne s’en équipent pas se punissent seuls car il faut comprendre que c’est un outil de taille pour la protection incedie domestique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *