Détecteur de fumée : former à l’installation pour limiter les risques

Détecteur de fumée : où en sont les Français ?

Détecteur de fumée : former à l’installation pour limiter les risques

Avec la loi obligeant tout logement à être équipé d’un DAAF (Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée) avant le 8 mars 2015, les ventes de ces derniers ont explosé. Si les particuliers peuvent installer eux-mêmes ces détecteurs de fumée, il faut tout de même veiller à ne pas les installer n’importe comment.

C’est particulièrement important pour un propriétaire qui loue un appartement ou une maison. Car, en cas de problème, la responsabilité du bailleur sera engagée. C’est une des raisons pour laquelle de nombreuses sociétés, à l’image de  Homesecur basée à Paris (75), proposent une formation pour les professionnels et les particuliers afin d’installer correctement des détecteurs de fumée, tels que ceux conçus et commercialisés par Avidsen. Éclaircissement avec Chantal Renaud, Directrice de Homesecur et présidente de la FFIMPID, la Fédération Française des Installateurs de Matériel de Prévention des Incendies Domestiques.

Vous proposez des formations pour l’installation de détecteurs de fumée depuis 4 ans, avez-vous une forte demande ?

Oui ça marche bien. Nous avons eu, en effet, une période où il y a eu une très forte demande. Plus de 1 000 personnes sont passées par la formation. La loi qui oblige tout logement à être équipé d’un détecteur de fumée a été promulguée en 2010, mais c’est vraiment en 2014 que la demande a été la plus importante. Et nous avons constaté une explosion des demandes avant le mois de mars 2015 qui était la date butoir pour l’installation.

Les détecteurs de fumée sont obligatoires depuis le 8 mars 2015

Qu’est ce qui vous a poussé à proposer cette formation ?

Selon nous, c’est vraiment la question de la responsabilité qui est primordiale. Avec cette loi obligeant à installer des détecteurs de fumée à son domicile, de nombreux particuliers ont souhaité en faire leur métier sans connaître le sujet. On a eu beaucoup de personnes qui voulaient se jeter à corps perdu dans cette branche pour en faire leur activité principale. Ensuite il y a également pas mal de professionnels, que ce soit des artisans, des plombiers, il y a un panel assez large qui souhaite avoir une activité complémentaire. Enfin, il y a eu quelques particuliers qui sont venus mais ça reste des exceptions.

Comment se déroulent ces formations ?

Elles sont organisées sur plusieurs jours. En général de trois à cinq jours selon l’activité professionnelle de la personne. Les stagiaires vont d’abord être formés à chaque type de produit présent sur le marché. Ils vont également prendre la mesure des risques afin de les limiter. On leur apprend à maitriser les produits, à communiquer sur le pourquoi d’un détecteur de fumée, sur les bons gestes à adopter en cas d’incendie… Le prix de la formation varie entre 1 220 euros pour 3 jours de formation à 2 400 euros pour les 5 jours.

« On est déjà en train de retirer des détecteurs de fumée mal installés »

Vos formations s’adressent donc à des professionnels. Quel est leur intérêt à venir se former alors qu’un particulier peut l’installer lui même en suivant la notice ?

Une personne qui installe un détecteur de fumée dans son appartement où sa maison parce qu’il est propriétaire, c’est très bien. Il suit la notice, il n’y a aucun souci. Mais pour ce qui concerne le locatif, il est impératif de faire appel à un professionnel. Que ce soit en terme de sécurité d’installation mais aussi pour la gestion du futur. On est déjà en train de retirer des détecteurs de fumée mal installés.

Vous trouvez donc que pour l’instant, le risque d’incendie dans les appartements est toujours élevé malgré les détecteurs de fumée ?

Oui, parce que le travail n’est pas encore assez contrôlé. On est d’ailleurs en train de former des gens qui vont aller contrôler ces installations. On a même des fabricants qui aujourd’hui souhaitent que leurs produits ne soient installés que par des professionnels. Il y a donc, en projet, un label au sein de la Fédération Française des Installateurs de Matériel de Prévention des Incendies Domestiques, (FFIMPID), que je préside, pour les installations qui respecteront ces règles.

2 réflexions au sujet de « Détecteur de fumée : former à l’installation pour limiter les risques »

  1. j’essaie en vain de télécharger le manuel d’installation que vous préconisez pour 2 Stand-alone radio smoke détector alarm

    Je suis un particulier et j’ai acheté ce produit chez DARTY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *