Commerçants et artisans face au boom des cambriolages

Depuis 2009, les cambriolages sont en forte hausse. D’après un rapport du Ministère de l’Intérieur, on constate une évolution de +18% entre 2008 et 2012. Les commerçants ne sont pas épargnés par ce fléau puisqu’en 2012, les services de police ont enregistré 60.000 cambriolages à l’encontre des locaux industriels, commerciaux ou financiers, soit 1 cambriolage toutes les 9 minutes !

Alors, concrètement, comment réagissent les responsables de magasins et les artisans face à ce phénomène et un sentiment d’insécurité croissant ? Réponse avec quelques uns des commerçants d’une avenue très fréquentée du 13ème arrondissement de Paris, qui ont bien voulu témoigner.

La vidéosurveillance par précaution

Les cambriolages et les vols à main armée à l’encontre des commerces font l’objet d’un plan national de lutte qui mobilisent les forces de police et de gendarmerie. Mais, impossible de mettre un gendarme ou un policier derrière la caisse enregistreuse de chaque boutique. Ainsi, les dispositifs de vidéosurveillance se développent de plus en plus et contribuent à jouer un rôle déterminant dans la prévention des cambriolages et des vols à main armée.

« Nous avons la chance d’être dans un quartier calme et de ne pas ressentir directement la pression d’éventuelles agressions dont nous pourrions être victimes. Ceci étant dit, par précaution, nous préférons installer des caméras de vidéosurveillance dans chacun de nos magasins. Ainsi, le personnel peut travailler plus sereinement puisqu’en cas de cambriolage, la présence de ce dispositif peut, dans un premier temps dissuader les malfaiteurs et dans un second, cela permet de les identifier et entamer une enquête afin de minimiser les risques que cela se reproduise. Ces dernières années les agressions envers les commerçants ont pris de l’ampleur et bien que l’emplacement du magasin soit privilégié, nous avons conscience que nul n’est à l’abri d’un imprévu. » déclare Nicole, gérante d’une boutique de vêtements.

Les avantages de la vidéosurveillance sont effectivement multiples, notamment grâce aux avancées technologiques :

  • Aspect dissuasif vis-à-vis de la délinquance
  • Sentiment de sécurité
  • Enregistrement de l’agression et éventuelle résolution de l’enquête grâce à l’exploitation de la vidéo
  • Pilotage (activation/désactivation) et surveillance à distance,…

Bien que certains commerçants choisissent encore de ne pas s’équiper et prennent ainsi le risque de rester vulnérable, la plupart optent pour la sureté et préfèrent, comme le dit le dicton « prévenir que guérir ».

« Nous ne vivons pas dans la peur d’être victime d’un cambriolage et/ou d’une agression physique car la peur n’évite pas le danger. Toutefois, nous préférons être prévoyants et c’est pour cette raison que nous avons installé un système de sonnette relié directement avec le commissariat de l’arrondissement. Qui plus est, nous disposons d’un dispositif de caméra vidéosurveillance, effectif la nuit. Nous nous sentons rassurés par l’installation de ce système de sécurité. En vingt ans, nous n’avons jamais été victimes d’agression. Cette absence de violence nous conforte dans notre sentiment de sécurité. Cependant, je pense que les dispositifs de vidéosurveillance ne représentent pas un frein suffisant pour les cambrioleurs les plus déterminés. Des personnes de mon entourage ayant un commerce en banlieue parisienne ou même en province se sont déjà confrontés à ce genre de situation et cela représente une véritable épreuve pour un commerçant, tant sur le plan financier que moral. » déplore Clémence, responsable d’un magasin d’optique.

« Un sentiment de sécurité évident »

« Nous avons récemment installé un dispositif de vidéosurveillance dans notre enseigne et le sentiment de sécurité qu’une telle installation procure est évident. Nous avons embauché une jeune fille pour les week-ends et cela lui permet, davantage qu’auparavant, de se rendre sur son lieu de travail en toute sérénité. Comme de nombreux commerces de l’avenue, nous bénéficions en plus d’un système de sonnette, alertant directement le commissariat de proximité en cas d’incident. Les années passant, les commerçants sont de plus en plus victimes d’agressions. Toutefois, la société prend de plus en plus en considération ce phénomène de société. Notre crainte est entendue et nous nous sentons moins seuls. » s’exclame David, opticien.

Le caractère dissuasif qu’implique un dispositif de caméra vidéosurveillance est évident. Cependant, les cambriolages trouvent souvent leur origine dans l’impulsion dont font preuve les malfaiteurs, et la recherche de dissuasion perd alors en efficacité. Mais, les caméras de vidéosurveillance sont également un bon moyen d’identifier les malfaiteurs une fois leur forfait perpétré. D’où le développement de système de plus en plus intelligents pour enregistrer et effacer automatiquement les images et permettre ainsi le stockage d’enregistrements plus récents. Des enregistrements qui peuvent d’ailleurs être continus ou déclenchés par un simple mouvement détecté dans le champ d’une des caméras, par programmation horaire ou par déclenchement manuel. A l’instar des kits de vidéosurveillance Thomson, conçus et développés par Avidsen, que nous vous invitons à découvrir sans tarder sur le site Thomsonsecurity.eu.

Une réflexion au sujet de « Commerçants et artisans face au boom des cambriolages »

  1. Le détecteur de mouvement est une révolution en domotique ! C’est un formidable atout sécurité qui tranquillise les familles comme les personnes seules et/ou retraitées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *