Électricité : les consommateurs paieront la facture du dispositif anti-black-out

L’interruptibilité est désormais possible. Une première en France. Delphine BATHO, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a signé fin décembre un arrêté en ce sens, publié au Journal Officiel.

En clair, afin d’éviter toute saturation du réseau électrique, RTE (Réseau de Transport d’Électricité) peut, en cas de surconsommation, demander aux entreprises d’interrompre ou diminuer leur consommation, avec une compensation financière à la clé. Sauf que cette rétribution sera prélevée sur les factures d’électricité des particuliers et sera « de l’ordre de quelques dizaines de centimes d’euros par an ».

 « Une mesure gagnant-gagnant », a pourtant déclaré la ministre sur RTL.

Lire la suite